Les Figues de Provence

Rencontre vidéo avec le producteur

Les Figues de Provence

Le Champ de figuiers


Informations tirées de la rencontre avec notre producteur Francis Honoré

 

Les variétés de figues


Il existe 700 variétés de figues au travers le monde. Charnues à gros calibre, petites ou longues, elles ont un goût plus ou moins sucré, parfois même presque une saveur de fruit confit.

Francis Honoré a fait de la « chasse aux figues » l’ambition d’une vie. En voyageant au travers le monde, il a rapporté de nombreux pieds de figuiers qu’il fait pousser à Graveson en Provence, dans le verger de 12ha qui entoure sa maison. A 72 ans – et 50 ans après le démarrage de son activité –, ce sont 4 000 arbres et 150 variétés de figues qui poussent dans sa production.

 

Le marché concurrentiel de la figue


Avec la concurrence des figues turques sur le marché de la figue fraîche dans les années 1990, Francis et sa femme Jacqueline ont vu la nécessité de réorienter leur savoir-faire. Il y a quelques années encore, Francis et son épouse se déplaçaient dans la France entière, 120 jours par an, pour participer à des salons gastronomiques, présenter et vendre leur petite collection de produits à base de figue (confitures, chutneys, condiments) au grand public.

 

Des fruits mûris à point, sans aucun traitement


Francis est un vrai passionné des figues. Parler aux arbres, les toucher, c’est sa manière de les cultiver. De façon à faciliter la récolte, il les taille pour que l’homme puisse les cueillir à la main. Ainsi, une petite équipe spécialisée pour la récolte passe dans les arbres pendant 4 mois, de juin à septembre, pour récupérer uniquement les figues mûres à point. Ainsi, les cueilleurs passent 40 à 45 fois dans chaque arbre, soit environ tous les 1 jour et demi. Certains figuiers donnent une récolte par an (unifère, la variété Bourjassotte Noire par exemple), d’autres deux (bifère, comme les variétés Noire de Caromb et Dauphine blanche).

L’exploitation d’une mono-production est un grand risque pour un agriculteur. Et pourtant, cela n’empêche pas Francis de faire confiance à la nature en ne traitant ses arbres sous aucun prétexte. Ainsi, l’on peut les consommer avec la peau dès la cueillette, les cuire entières en confitures… C’est important puisque c’est la peau qui contient le plus de fibres, de vitamines et autres atouts pour la santé.


 

Un lieu insolite et paisible


Le sens de l’accueil, cela fait partie de l’ADN de Francis. Avare d’explications, il ne l’est aucunement, bien au contraire, et c’est avec une grande générosité que cet amoureux des figues offre de goûter ses fruits fraîchement cueillis, ses confitures et autres produits salés. La messe est dite. Le charme opère… Et si d’aventure il prenait l’envie aux visiteurs de passer plus de temps en ces paisibles lieux, Francis a planté il y a 20 ans un figuier qui, ayant poussé suivant la structure d’une tonnelle, fait ombrage à ceux qui s’attardent dessous pour un pique-nique. Après un moment de repos, fureter au travers des variétés d’arbres inconnus rapportés du bout du monde par Francis est un agréable moment de découvertes. Toucher le « Fejoia » pour capter son énergie positive et repartir les yeux, les papilles et le cœur en émoi, sans oublier de passer par le chalet en bois qui tient lieu de boutique insolite.

 

La figue, LE produit phare de L’Epicurien


Les différents produits sont nombreux chez L’Epicurien pour sublimer ce savoureux fruit. Au nombre de cinq parmi les produits sucrés : La Figue Noire (Bourjassotte), la Figue BlancheMi-Figue Mi-Raisin, le Raisiné de Montpellier, la Figue Noire Entière de Caromb (confite à la main par nos soins chaque jour pendant toute une semaine), dont deux produits que nous retrouvons dans la gamme des Régionales : Un Eté en Provence et le Raisiné del País d’Òc. Il y a deux produits salés : le condiment Figue au Vinaigre Balsamique et le Chutney de Figues aux Epices. Enfin, une fromagère contient également de la figue : le Confit de Figues aux Noix.

 

CARTE D'IDENTITE / Les Figuières


·         depuis 50 ans

·         12 hectares

·         4000 arbres cultivés pour leurs fruits

·         150 variétés de figues

 

Découvrez en vidéo la rencontre avec Francis Honoré :